FANDOM


L'Art de la MéditationEdit

"L'esprit doit toujours être dans un état d'écoulement, car lorsqu'il s'arrête n'importe où, cela signifie que l'écoulement est interrompu et que cette interruption est préjudiciable au bien-être de l'esprit. Dans le cas de l'épéiste, cela signifie la mort.
Lorsque l'épéiste se tient contre son adversaire, il ne doit pas penser à l'adversaire, ni à lui-même, ni aux mouvements d'épée de son ennemi. Il se tient juste là avec son épée qui, oubliant toute technique, n'est prête à suivre que les préceptes du subconscient. L'homme s'est effacé en tant que porteur de l'épée. Quand il frappe, ce n'est pas l'homme mais l'épée dans la main du subconscient de l'homme qui frappe."

Méditation Edit

La Méditation aide a restauré la force intérieure après avoir été épuisé. La plupart des pratiques méditatives impliquaient de nettoyer l'esprit ou de le focaliser intensément sur une cible spécifique, généralement appelée «sérénité». Après des heures de réflexion ciblée, les pratiquants ont également obtenu un plus grand «aperçu». L'aspect spirituel et mental de l'entraînement de la méditation est tout aussi important, sinon plus, que l'entraînement physique: la méditation aide chaque guerrier à cultiver ses pouvoirs internes ou le Chi.

  1. Concentrez-vous sur la chaleur émanant des paumes des mains. Sentez les pules du flux sanguin.
  2. Continuez à vous concentrer. Respirez lentement et profondément.
  3. Sentez le souffle remplir le ventre et élargir la taille des deux côtés du corps.
  4. Laissez la force vitale du corps, Chi, s'écouler librement tout en inspirant et exhalant profondément, vous commencerez à entrer dans l'un des différents états Zen.

États Zen Edit

Shoshin Edit

Le Shoshin est un terme pandaren qui signifie « esprit du débutant », utilisé dans les arts martiaux. C'est une attitude d'humilité que le pratiquant doit conserver tout au long de sa progression, quel que soit son niveau atteint. nt notre vaste esprit.

"Lorsque nous n’avons pas l’idée de réalisation, pas l’idée de soi, nous sommes de vrais débutants. Alors nous pouvons réellement apprendre quelque chose. Il n’est pas nécessaire d’avoir une profonde compréhension du zen. Même si vous lisez beaucoup de livres sur le zen, vous devez lire chaque phrase avec un esprit neuf. Vous ne devriez pas dire "je sais ce qu’est le zen", ou "j’ai atteint l’illumination". C’est aussi le vrai secret des arts martiaux : soyez toujours un débutant. Faites très, très attention à ce point."

Zanshin Edit

Le terme Zanshin signifie vigilance envers l'adversaire, littéralement "l'esprit qui demeure". Il s'agit d'une attitude développée dans les arts martiaux pandaren.

Zanshin est la phase suivant le lâché de la flèche. Le tireur maintient les extensions verticale et horizontale du corps mises en place un peu avant le départ de la flèche. Il maintient cette posture dynamique après le lâché, afin de s'assurer qu'à l'instant du tir, la flèche vole avec le maximum d’énergie libérée par l'arc. Sans cette vigilance, la puissance de propulsion de l'arc est significativement amenuisée. Cette forme de persistance de l'action englobe le corps et le mental. Les enseignements qui se traduisent cette phase par: "Persistance de l'esprit ou continuation du tir".

Le pratiquant affirme ainsi la maîtrise de son action et dissuade son adversaire de contre-attaquer. Pour cela après un coup porté, le pratiquant doit retrouver une garde immédiate face à son adversaire et demeurer constamment dans un état d'alerte - tant physique que mental - lui permettant de porter à nouveau une attaque.

Mushin Edit

Le Mushin est atteint lorsque l'esprit d'une personne est libre de pensées de colère, de peur ou d'ego au combat ou dans la vie de tous les jours. Il y a une absence de pensée discursive et de jugement, ainsi la personne est totalement libre d'agir et de réagir face à un adversaire sans hésitation et sans être dérangée par de telles pensées. À ce stade, une personne ne se fie pas à ce qui, selon elle, devrait être le prochain mouvement, mais quelle est sa réaction naturelle (ou son instinct) naturelle ou ce que l'on ressent intuitivement. Ce n'est cependant pas un état de relaxation ou de quasi somnolence. On pourrait dire que l'esprit fonctionne à très grande vitesse, mais sans intention, plan ou direction. Il est exécuté avant de commencer une session de formation afin de "se concentrer" et "se vider l'esprit", très similaire au concept zen. Ce terme est plus officiellement connu comme signifiant "réchauffer l'esprit pour un entraînement intensif". Il a été conçu pour canaliser la respiration afin de prévenir les blessures, de maintenir la concentration et de préparer l'entraînement.

Certains maîtres pensent que le mushin est l’état où une personne comprend enfin l’inutilité des techniques et devient vraiment libre de ses mouvements. En fait, ces personnes ne se considéreront même plus comme des "combattants", mais simplement comme des êtres vivants se déplaçant dans l'espace.

Fudoshin Edit

Le Fudoshin est un état d'équanimité ou d'imperturbabilité (littéralement et métaphoriquement, "esprit immuable", "cœur immobile" ou "cœur immobile"). C'est une dimension philosophique ou mentale des arts martiaux pandaren qui contribue à l'efficacité du pratiquant expérimenté. Cependant, le Fudoshin n'est pas simplement un état d'esprit qui peut être atteint pendant un combat. De nombreux artistes martiaux s’entraînent à atteindre cet état d’esprit pendant le combat afin que les mouvements soient parfaitement exécutés - qu’ils puissent être réalisés au combat ou à tout autre moment. Une fois que le Fudoshin est atteint par la pratique ou l'étude des arts martiaux (bien que cela puisse être accompli par d'autres arts ou pratiques qui affinent l'esprit et le corps), l'objectif est d'atteindre ensuite le même niveau de conscience complète dans d'autres aspects de la vie du praticien.

Flux Edit

Le Flux est l'état mental d'opération dans lequel une personne effectuant une activité est totalement immergée dans un sentiment de concentration active, d'implication totale et de jouissance dans le processus de l'activité. Essentiellement, l’écoulement est caractérisé par une absorption totale de ce que l’on fait et par une perte de sens de l’espace et du temps.

L'état de Flux partage de nombreuses caractéristiques avec l'hyperfocus. Cependant, l'hyperfocus n'est pas toujours décrit de manière positive. Certains exemples incluent le fait de passer trop de temps à jouer à des jeux vidéo ou à être dérouté et absorbé avec plaisir par un aspect d’une tâche ou d’une tâche au détriment de la tâche dans son ensemble. Dans certains cas, l’hyperfocus peut «capturer» une personne, en l’aplatissant peut-être ou en lançant plusieurs projets, mais en complétant peu.

Neuf SyllabesEdit

Les syllabes utilisées sont nombreuses, en particulier dans la méditation. C'est un rituel pouvant apporter force et soutien spirituel à ses adeptes, ceci par l'invocation de différentes divinités durant la médiation. Cette pratique consiste à effectuer une série de neuf mantras ou sceaux qui sont des gestes rituels formés avec les mains. Chaque mudra est accompagné d'une incantation ou mantra.

Rin de la FoudreEdit

Ce symbole apporte la force du corps et de l'esprit pour dépasser les obstacles. Il s'effectue en joignant les mains, et en inter croisant tous les doigts sauf les deux majeurs qui restent tendus et collés.

Pyo du Grand DiamantEdit

Ce symbole dirige l'énergie intérieure, le Chi. Il s'effectue en joignant les mains, en inter croisant les annulaires et auriculaires, en tendant pouces et index et en croisant les majeurs par-dessus les index tendus.

To du Lion ExtérieurEdit

Ce sceau crée un lien entre l'univers et celui qui effectue le mudra. Il se réalise en joignant les deux mains, en tendant les annulaires et les auriculaires et en formant une sorte de V avec ces doigts, tout en inter croisant les autres doigts.

Sha du Lion IntérieurEdit

Ce sceau crée un lien entre l'univers et celui qui effectue le mudra. Il se réalise en joignant les deux mains, en tendant les annulaires et les auriculaires et en formant une sorte de V avec ces doigts, tout en inter croisant les autres doigts.

Kai du Lien ExterneEdit

Ce sceau permet de ressentir le danger et de s'en prévenir. Il s'effectue en joignant les deux mains et en croisant tous les doigts.

Jin du Lien InterneEdit

Ce sceau permet de connaître les pensées de l'autre et de lire son esprit et ses intentions. Il s'effectue en inter croisant tous les doigts à l'intérieur des mains.

Retsu, le Poing de la SagesseEdit

Ce sceau permet de contrôler la notion de temps et d'espace. Il s'effectue en pointant l'index gauche vers le ciel, tandis que les doigts de la main droite se referment dessus, et que le pouce appuie sur le bord de l'index gauche.

Zai du SoleilEdit

Ce sceau permet de contrôler les éléments de la nature et la perception que l'on en a. Il s'effectue en tendant les paumes devant soit et en faisant se toucher les index et pouces gauches à leur semblables de la main droite.

Zen de la Forme CachéeEdit

Ce sceau permet à l'individu de percer complètement son propre esprit, pour s'ouvrir à l'univers, demander la protection des forces cosmiques, et devenir "invisible" aux yeux des impurs. Il s'effectue en recouvrant la main gauche par la main droite et en faisant se toucher les pouces.

Community content is available under CC-BY-SA unless otherwise noted.